ensad logo
ITR

Image
Temps
Réel

Dispositifs scénographiques basés
sur la relation entre image
et utilisation du temps réel
Ensadlab
Ecole Nationale supérieure
des arts décoratifs
 
 

projets

> corpus | motion
> corpus A
> artefacts
> holocene
> métonymies
> tessella

développements

> Etat de l'art
> Corpus
> artefacts prototype


équipe de
recherche

> itr
> biographie



à propos

> actualité
> contact
> liens


Artefacts
Laval


Artefacts met en scène un dialogue entre deux oeuvres numériques : une table interactive - vivarium et une oeuvre murale vidéoprojetée. Le projet questionne le rapport entre simulation et réalité.


> Voir la video



La scénographie met en scène cette dualité en inscrivant la simulation dans un environnement basé sur le toucher. Une surface tactile amène l’utilisateur à communiquer avec un système de vie artificielle.

La programmation est basée sur des algorithmes comportementaux réagissant aux sollicitations des utilisateurs. Il s’agit d’une simulation par agents calculée selon un fonctionnement synchrone. Des entités autonomes dotées de lois physiques simples interagissent entre elles et génèrent un comportement d’ensemble complexe. Ce modèle est très présent dans les simulations économiques et sociales. La programmation utilise comme point de départ un modèle existant, les boïds de Craig W. Reynolds, qu’elle prolonge par des notions temporelles (les cycles environementaux) et sociales (les virus et les rumeurs).

Le projet interroge la définition d’un environnement à travers ses différentes perceptions: optique, auditive, haptique.

Le traitement graphique du vivarium met en scène les créatures de manière poétique. Le spectateur est amené à comprendre visuellement l’émergence d’un comportement complexe d’ensemble. Le traitement acoustique de l’espace souligne la dimension interactive de l’oeuvre.

Présentée verticalement, l’oeuvre contemplative est un reflet abstrait du vivarium interactif. Elle se présente comme un vitrail animé dont les formes et la couleur se modifient selon l’état du vivarium.

Les deux oeuvres dialoguent à l’aide de paramètres environnementaux et sociaux via une base algorithmique commune. Les sytèmes de représentation forment un second niveau de dialogue entre elles. Leur confrontation produit un phénomène de déconstruction qui remet en perspective les modèles mathématiques à l’origine de cette simulation.


Télécharger la brochure

English version

 

V02